La Sérénissime
Ce forum, de par ses contenus, est réservé à un public majeur, mâture, et averti.Il s'adresse à un public +18 uniquement. N'y entrez que si vous êtes majeur.

Une Arrivée Nocturne (PV Katarina)

Aller en bas

Une Arrivée Nocturne (PV Katarina)

Message  Kamal Tarsakhan le Ven 8 Juin - 19:22

Les journées à Venise se suivaient et ne se ressemblaient jamais vraiment. Surtout pour l'ambassadeur de l'Empire Ottoman. Rentré depuis peu de Crimée, il avait pris le temps de se remettre de ses blessures en faisant une halte prolongée sur l'île de Marmara, dont il était aussi pacha.
Rien ne pressait tant à Venise que sa présence y soit indispensable, tant sur le plan commercial que diplomatique. Il pouvait donc se permettre une petite convalescence dans son palais.

Du moins, le croyait-il. Après deux semaines passées au calme pour finir de cicatriser, il avait repris son navire, le Tigre Noir, et sa galère l'avait ramené à Venise après une escale dans le Duché de Naxos chez son vieil ami le Comte de Cazzanera, ainsi que dans les Iles Ioniennes, à Mathraki, où le Comte Guzmerole lui avait concédé un palais, où il avait pris deux jours de plus pour souffler et se remettre de la traversée. Il avait ensuite rejoint Venise sans autre arrêt.

Il s'était un moment attendu à retrouver sa routine ordinaire. Des matinées consacrées à son très lucratif commerce, et le reste des journées et de la nuit dévolues à son bon plaisir. C'était une sorte de routine voluptueuse à laquelle il se conformait. Il avait acquis une fortune indécente, et s'était assez bien entouré pour ne plus avoir à se soucier à plein temps de tout et de rien.
Mais il comprit vite à son retour à Venise que les choses n'allaient pas se passer comme prévu.

A peine avait-il débarqué et réintégré sa demeure qu'il apprenait par son secrétaire que le fonctionnaire avec grade janissaire qu'il avait laissé à l'ambassade pour gérer les affaires courantes avait reçu des courriers en provenance du Saint Empire.
Arrivé en fin d'après-midi à Venise, le janissaire était déjà parti, mais l'un des gardes en faction lui appris qu'une arrivée était attendue à l'ambassade à la nuit tombée.

Loin de retourner chez lui ou au Palazzo dei Piaceri, le dignitaire ottoman était donc resté sur place, et y attendait une personnalité en provenance des terres germaniques.
Ne lisant ni ne comprenant un traître mot en Allemand, il savait juste que l'arrivée attendue n'allait guère tarder, et il s'était installé pour attendre. Quand un garde vint le trouver pour lui annoncer qu'un carrosse arrivait, l'ambassadeur de l'Empire Ottoman à Venise sortit de l'ambassade pour accueillir cette personnalité à l'entrée.

_________________
avatar
Kamal Tarsakhan

Messages : 812
Date d'inscription : 08/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une Arrivée Nocturne (PV Katarina)

Message  Katarina Von Steinhart le Jeu 14 Juin - 19:19

Katarina releva la capuche de sa cape de voyage vert sombre dont seule les broderies le long des pans permettaient de se faire une idée de la qualité de l’étoffe, et glissa ses bras dans les ouverture pratiquées sur les flancs avant de saisir la main offerte. Elle posa précautionneusement le pied sur la première marche du petit escalier de bois au bas de sa voiture. Les jours ininterrompus de routes avaient laissé ses jambes ankylosées et elle avait la désagréable sensation d’enfoncé son pied dans une épaisse couche de coton humide. Prendre appui dessus lui semblait incertain et elle était pratiquement convaincue qu’elle finirait étendue de tout son long sur les pavés humide en contre bas.
Finalement pourtant elle parvint à se stabiliser avec l’aide de la poigne ferme du cochet la soutenant et retrouva la terre ferme saine et sauve, si on exceptait la pluie battante qui leur tomber dessus.
Elle remercia d’un hochement de tête l’homme dont elle ne connaissait pas même le prénom, puis s’avança vers le bâtiment massif.
 
Bien que les murs de pierres blanches aux angles abrupts aient toutes les caractéristiques de l’architecture vénitienne. Les larges coupoles et les hautes pointes perçant les cieux à chaque éclair déchirant la nuit de sa blancheur ne laissaient aucun doute quant à l‘origine des propriétaires.
L’Empire Ottoman, fort de ses victoires, faisait montre de sa puissance et de ses richesses en plein cœur d’un territoire ennemi, comme narguant le monde qui espérait encore lui résister. Le Saint-Empire Romain Germanique n’avait pas encore eu maille à partir avec son cousin méditerranéen, mais  l’extension des frontières de ces deux monstres risquaient à termes de forcé la confrontation. Alors leurs corps diplomatique respectifs prenaient bien soin d’entretenir au mieux leurs fragiles liens d’amitiés afin de maintenir cette paix le plus longtemps possible.
 
Ainsi avait été signé l’accord de son hébergement dans l’ambassade. Une occasion pour les deux partit d’afficher une fausse confiance. Son empereur avait ainsi l’occasion d’installer un de ses agents dans la place de son plus puissant rival, et les ottomans pouvaient étudier à loisir une personnalité suffisamment importante pour que le cabinet personnel de l’Empereur demande se service directement à l’Empire Ottoman.
 
Elle s’avança prestement sous l’arche de pierre précédant l’entrée afin de s’abriter du mauvais temps, et faillit bien percuter l’homme de grande stature qui l’attendait dans l’obscurité du perron. Son instinct endormis s’éveilla instantanément, elle prit ses appuis et sa main trouva par réflexe la garde de son Stylet caché dans les replis de ses vêtements. Mais un regard scrutateur lui permit d’identifier cette menace, et ses habitudes assassines s’envolèrent. Elle transforma son petit pas d’escrime en un trébuchement simulé et pris appuis d’une main sur le torse solide de l’homme.
 
Leurs regards se croisèrent. Il était bel homme, sa peau mate renforcé l’éclat de ses yeux et sa barbe entretenue renforçait  la forme aiguisée de son visage. Les croquis qu’on lui avait fournis ne rendaient pas hommage à cet homme. Katarina fit un pas en arrière en rabattant son capuchon afin de dévoiler son visage encadré par des mèches de cheveux humides ayant échappé à son chignon.
 
-Pardonnez ma maladresse, mon Seigneur. Je suis la Duchesse Katarina Von Steinhart, en visite de courtoisie de la part de l’Empereur Frédéric III. Je suis désolée de me présenter à une heure si tardive, mais la pluie à ralentit notre avancée.
 
Elle s’inclina profondément, et bien qu’elle sache à qui elle s’adressait, elle respecta les jeux de la politique.
 
-Et… vous êtes ?
avatar
Katarina Von Steinhart

Messages : 11
Date d'inscription : 30/05/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum