La Sérénissime
Ce forum, de par ses contenus, est réservé à un public majeur, mâture, et averti.Il s'adresse à un public +18 uniquement. N'y entrez que si vous êtes majeur.

Tu veux jouer au docteur? (PV Li Mei)

Aller en bas

Tu veux jouer au docteur? (PV Li Mei)

Message  Cataldo Lagioia le Dim 18 Fév - 16:21

Le savant de Turin était désormais chez lui à l'Académie des Sciences de Venise. Il y avait sa propre chaire de médecine, et il y enseignait à une vingtaine d'étudiants les merveilles et complexités du corps humain. Ce matin-là, il était arrivé de bonne heure dans le sestiere de Dorsoduro, et il était entré directement dans l'académie où il avait rendez-vous.
Un bourreau du coin avait pendu quelques types la veille, ce qui voulait dire arrivage de cadavres tout frais.

Cataldo était donc allé dans la réserve où l'attendait le bon bourreau avec qui il avait un petit accord. Les corps non réclamés, c'était pour l'Académie des Sciences, et pour le cours de médecine qu'il dirigeait. Une petite dissection, ça ne faisait jamais de mal aux étudiants pour qu'ils voient en vrai à quoi ressemblait l'intérieur du corps humain.
Et le mort, lui, il sentait rien, donc c'était pas grave. a la limite, il pouvait sentir juste le mort, comme la plupart des charognes.

le bourreau l'attendait donc, et il lui tendit une petite bourse avec quelques sequins dedans, et il se fit aider pour charger un des trois corps livrés sur un chariot.
Il le couvrit ensuite d'un drap blanc et le poussa jusqu'au pied de l'escalier qui devait l'amener jusqu'à sa chaire dans les étages.
Sauf que le chariot, il pouvait pas monter les marches.

Quand il vit arriver son collègue romain, le maestro da Malfire, Cataldo se fit aider, et il levèrent à eux deux le chariot pour monter jusqu'à la salle de cours.
Une fois le pallier atteint, il avait repris son petit bout de chemin tranquillement, en poussant son chariot et son macchabée en sifflotant gaiement. C'étaient les étudiants qui allaient être contents d'avoir un pendu tout frais à examiner.

La salle de cours était vide, comme toujours à cette heure, et il alla mettre le chariot bien au centre de la grande salle de cours avec un sourire sur les lèvres.
Il alla ensuite chercher un second chariot plus petit avec tout le matériel pour la dissection, et il termina en allant chercher un grand tablier en cuir qu'il posa à côté de ses instruments. Il leva ensuite le drap, pour vérifier le mort, et il le relâcha.

"Sois sage toi, d'accord. On va bien te disséquer."
avatar
Cataldo Lagioia

Messages : 194
Date d'inscription : 10/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu veux jouer au docteur? (PV Li Mei)

Message  Li Mei le Mar 20 Fév - 15:46

Voilà 6 mois qu’elle était arrivée à Venise, 6 mois où elle a commencé à dépérir petit à petit. Le mal du pays ? Non pas vraiment, ni son pays, ni sa famille ne lui manquait. Son mal est tout autre... Déceptions et désillusions lui ont fait quitter la demeure d’Angelo, n’y revenant que pour être peinte. Entre les esclaves, les maitresses dont elle a fait partie, et celle considérée comme la compagne officielle, elle estimait ne pas avoir sa place parmi eux. Elle n’est pas de celles qui deviennent des maitresses, elle est de celles qui deviennent une compagne, une fiancée ou une épouse, mais certainement pas une maitresse parmi tant d’autres.

Ce matin-là, par habitude, elle s’est réveillée peu avant l’aurore, elle n’avait pas à sortir de chez elle, mais elle le fait quand même après s’être préparé. Quelques échoppes commencent à ouvrir quand elle déambule dans les rues, saluant les personnes qu’elle croise maintenant tous les jours pratiquement. Un peu plus loin, elle reconnait une silhouette qui lui est familière, s’en rapprochant pour la surprendre.
 
- Où vas-tu ?
 
Demande-t-elle à Angelo qu’elle vient de rejoindre, dans un italien parfait, si on oublie cet accent chinois à couper au couteau dont elle n’arrive pas à se débarrasser, souriant aussitôt quand il lui parle de l’académie des sciences. Elle lui fait un regard de chien battu pour qu’il l’emmène avec lui ce qui fait rendre les armes au Maestro qui lui fait signe de le suivre. Arrivés là-bas, elle le laisse monter un chariot, montant les marches plus vite qu’eux pour s’engouffrer dans le bâtiment dont elle va visiter chaque coin et recoins, elle n’aura peut-être pas l’occasion d’y retourner, donc autant en voir le plus possible.

Du bruit la fait se retourner quand elle voit le chariot qu’elle a dépassé un peu plus tôt entrer dans une salle. Elle revient sur ses pas et penche juste la tête pour regarder ce qui se passe dans la salle. Tient, c’est celui qui montait le chariot avec Angelo. Pendant qu’il parle avec son cadavre, elle s’approche en catimini et regarde dans le plus petit chariot, relevant la tête pour fixer Cataldo. Elle part se mettre de l’autre côté du chariot, se baissant pour être cachée.

 
- non, s’il vous plait, ne me disséquez pas !
 
Dit la petite chinoise en essayant de faire passer sa voix pour celle du cadavre, bon vu que c’est une femme et chinoise de surcroit, difficile d’y croire mais hey… l’autre se croyait tout seul, donc autant en profiter. Si ça peut lui permettre de rire, elle ne va pas se gêner, mais pour le moment, elle colle ses mains devant sa bouche pour retenir son rire.

_________________
avatar
Li Mei

Messages : 29
Date d'inscription : 30/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu veux jouer au docteur? (PV Li Mei)

Message  Cataldo Lagioia le Lun 26 Fév - 18:28

Le turinois avait un corps presque tout frais à disséquer pour ses chers petits étudiants, et il avait rapidement regardé sous le drap le corps. C'était un pendu, c'était bien évident comme le démontrait cette trace de corde laissée à son cou, et toute violacée.
C'était propre au moins. Contrairement à la décapitation, ça ne mettait pas du sang partout, et ça évitait à Cataldo de devenir tout blanc et pâle quand il devait le nettoyer. En plus, un cadavre sans tête, c'était pas très pratique. Forcément, il manquait la tête. On pouvait pas décalotter le crâne pour aller trifouiller dans le cerveau.

Comme tout allait bien du côté du mort, le savant s'était tourné vers ses outils de chirurgien. Dire que ça allait était un bien grand mot. Puisqu'il était mort. Et de mort violente en plus. Une grosse corde avec un nœud coulant lui avait serré le kiki jusqu'à ce que mort s'ensuive.
Puis au lieu d'être enterré, le bourreau l'avait refilé en douce à un savant de l'Académie des Sciences de Venise. Où il allait être un peu ouvert et décortiqué de tous les côtés devant des étudiants, recousu, et envoyé à la fausse commune. Où plein de petits asticots allaient le manger. En fait non, la vie d'un mort, c'était pas drôle. Ou devait-on parler de la mort d'un mort? Il ne savait pas trop.

Il en était à ces considérations lorsqu'il regarda ses instruments. Scalpels, scies, hachoir, et tout le reste. Il sortit aussi ses bésicles de la poche de sa veste pour les passer, et examina le tranchant desdits outils.
Il les avait amoureusement passés à la pierre à affûter la veille au soir, et il avait fait bien attention de ne pas s'écorcher les doigts. Satisfait, il renleva ses bésicles et allait les remettre à sa poche quand il entendit une petite voix dire de ne pas disséquer.

Il se tourna alors vers le cadavre, pendant que sa main droite était toujours sur le chariot des outils et il releva le drap de l'autre main, pour vérifier si quelque chose avait bougé dessous.
Le mort avait toujours l'air mort, et il n'avait pas bougé.
Pendant qu'il vérifiait, ses doigt s'étaient refermés sur un gros maillet en bois, et il en décocha un gros coup sur le crâne du mort en le pointant du doigt et en s'adressant à lui d'un ton autoritaire.

"Les morts, ça reste mort! Alors fais dodo! Compris? Sinon..."

Sinon il allait se prendre un deuxième service au maillet. Et s'il voulait pas rester tranquille, il avait les moyens de le faire dormir. Quand on était sur une table de dissection, on restait sage, et on faisait pas des manières à dire qu'on ne voulait pas être disséqué. Il fallait y réfléchir avant de mourir, et pas emmerder le monde après.
Ca ne se faisait pas de faire des manières après d'abord.
avatar
Cataldo Lagioia

Messages : 194
Date d'inscription : 10/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu veux jouer au docteur? (PV Li Mei)

Message  Li Mei le Mer 28 Fév - 20:03

Elle qui pensait quel le blondinet allait être effrayé et s’enfuir en courant, elle est étonnée qu’à la place il fracasse le crane du mort en lui parlant en prime. Bon ça a pas eu l’effet escompté, mais ça la fait rire quand même. Elle sort de sa cachette et se met à côté de Cataldo, un grand sourire amusé aux lèvres.
 
- Le fait qu’un mort, de sexe masculin qui plus est, ai une voix de femme avec un accent chinois ne vous a pas interpellé ?
 
Elle fait quelque pas sur le côté, mettant de la distance entre eux, c’est qu’elle ne tient pas à se retrouver avec une bosse après s’être pris un coup de maillet. Elle sourit toujours, mettant ses mains dans son dos en penchant la tête sur le côté, le regard posé avec curiosité sur le cadavre sous le drap.
 
- Bon, maintenant s’il y avait un quelconque doute quant à sa mort, c’est réglé… le fait que le sang ne coule pas abondamment le démontre…
 
C’est bon, il a lâché son maillet l’autre là ? non ? pas grave, elle va de l’autre côté du chariot et se hisse dessus, allant regarder sous le drap puisqu’elle a pas vraiment pu voir le cadavre avant. Elle renifle l’odeur du cadavre, prend le bras et fait bouger les articulations qui sont encore rigides puis elle hoche la tête satisfaite.
 
- Et il est mort depuis 12 heures au minimum, mais il n’a pas dépassé les 24 heures
 
Elle n’a pas l’air effrayée alors qu’elle voit un cadavre pour la première fois de sa vie et qu’elle le manipule comme si de rien était, et en plus elle a l’air de s’y connaitre. C’est vrai et faux à la fois, vrai parce qu’une Li Mei qui s’ennuie, c’est une Li Mei qui lit beaucoup et sur beaucoup de sujets, et faux, parce qu’elle n’a fait que lire, donc la théorie, elle n’a aucun souci, mais niveau pratique, c’est une débutante.
 
- Vous allez faire quoi ? l’ouvrir en deux ? je peux rester ? s’il vous plait, dites oui, je m’ennuie et je ne sais pas quoi faire…
 
La menteuse, elle a de quoi faire ici, il y a tant de salles à visiter, mais elle, elle veut rester là.
 
- Je me ferais toute petite, enfin vous voyez que pour ça j’ai gagné d’avance, je suis verticalement condensée…

_________________
avatar
Li Mei

Messages : 29
Date d'inscription : 30/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu veux jouer au docteur? (PV Li Mei)

Message  Cataldo Lagioia le Ven 9 Mar - 3:08

Le turinois était encore armé de son maillet, un poing sur la hanche, et il agitait le maillet devant le mort de façon menaçante.
S'il avait l'impolitesse de ne pas vouloir se laisser disséquer, il allait s'en prendre une bonne. Quand on était mort, on le restait. Sinon, c'était une farce des lois naturelles, et c'était une farce pas drôle qui allait se solder sur un coup de maillet en guise d'anesthésie générale.

Alors qu'il veillait le cadavre en étant prêt à le rendormir de nouveau s'il faisait mine de protester ou de bouger une oreille, c'est une femme qui sortit de derrière le chariot. Le bourreau lui avait filé une femme en plus du macchabée? C'était une voyageuse clandestine qui voulait visiter l'Académie des Sciences? Il allait se faire engueuler le bourreau quand il allait le revoir.
Mais pour l'instant, le savant n'en était pas à ces considérations. C'est qu'elle voulait lui expliquer quand et comment il était mort en se foutant de lui en prime!

"Alors déjà, regardez le cou. Le larynx a été broyé parce que cette andouille a été pendue. Et ses cordes vocales ont été toutes écrasées par la corde de lin.
Donc, s'il devait s'exprimer... Hé bien il pourrait pas! Ou alors très mal, comme un couinement de souris. Et puisqu'il a été pendue, ça fait effectivement pas 24 heures qu'il est mort parce qu'on pend les gens en général à midi. Et là il n'est que 10h. Donc c'est noormal."

Non mais. On allait pas la lui faire à l'envers. En plus, il suffisait de lever le drap. Passée une journée ou deux, l'état cadavérique rendait le dos tout bleu à cause du sang qui ne circulait plus et descendait. C'est la lividité cadavérique.
Maintenant, voilà que cette étrange petite femme aux yeux bizarres voulait savoir ce qu'il allait faire avec le mort. Mais c'était très indiscret. Il devait attendre ses étudiants pour ne pas gâcher la surprise. C'était pas bien de dire ça avant.

"Pourquoi je le couperais en deux? Je suis pas magicien, je suis scientifique. Par contre, je peux faire le tour du mouchoir magique. Attendez deux minutes."

Comme il devait travailler sur le système pulmonaire, il pouvait faire cette démonstration de magie bon marché que tous les apprentis prestidigitateurs connaissaient bien.
Il se retourna, passa ses bésicles, des gants de cuir noir assez longs, et se saisit d'un bistouri, avec lequel il ouvrit tout l'abdomen du pendu, et il pratiqua quelques incisions à l'intérieur, en se parlant à lui-même avec un air concentré.

"Alors ça, c'est l'estomac... Ca c'est le colon... On coupe là... et... Et? Ben là pardi..."

Quand il se redressa il déposa le bistouri sur le chariot à côté, et sortit de la partie basse un baquet en bois cerclé de fer, qu'il mit à ses pieds.
Bien. Tout était bon pour son petit tour de magie. En plus, ça tombait bien, plusieurs étudiants étaient en train d'arriver en chahutant, et se turent en le voyant les mains déjà pleines de sang. Il leur fit signe d'avancer, et attendit qu'ils aillent à leur place avant de parler à ses spectateurs.

"Bonjour les pitits zenfants! Vous z'avez été bien sages aujourd'hui? Oh bien alors! Je vais donc vous faire un petit tour de magie que mon ancien professeur m'a appris à Turin!
Ouvrez grand les yeux! Vous allez voir! Et toi recule un peu parce que ceux-là vont rien voir. Vous connaissez tous le tour de magie du mouchoir magique sans fin?
Hé bien moi je vous présente l'intestin sans fin! C'est parti! Abracadabra!"

Le turinois plongea les deux mains dans la panse éventrée du pendu, trifouilla un instant, et en ressortit avec un bout d'intestin fraîchement tranché et sanguinolent à la main.

"Oh! Hé voilà le n'intestin? Et vous n'allez voir, il est magique! Youpiiiiiiiiiiii!"

En jouant de ses mains avec rapidité, le savant se mit à sortir tout l'intestin du ventre du mort, en jetant l'extrémité dans le baquet, en levant bien haut ce qu'il tenait dans la main droite, avant de l'accompagner de la gauche droit dans le baquet.
Le premier mètre fut rapidement dehors, et il regarda les étudiants en sautillant sur place et en roulant des yeux.

"Houlalaaaaaaaaaa! Il n'y en a plein de l'intestin! Vouiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!"

Et c'était parti. Un mètre, deux mètres, trois mètres, puis quatre... Ses mains ne s'arrêtaient plus de le dérouler en foutant tout dans la bassine de bois.
Pendant ce temps, les plus sensibles étaient devenus livides, et un ou deux étaient déjà en train de rendre leur petit-déjeuner. Quand l'intestin fut entièrement dans la bassine, Cataldo leva ses deux mains au ciel en agitant ses doigts gantés et ensanglantés.

"Et voilàààààààà! Bravooooooooooo!"
avatar
Cataldo Lagioia

Messages : 194
Date d'inscription : 10/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu veux jouer au docteur? (PV Li Mei)

Message  Li Mei le Ven 9 Mar - 12:58

En écoutant et en regardant Cataldo, Li Mei se dit soudainement qu’Angelo a de drôles d’amis, et elle sent qu’elle va s’éclater en restant auprès de lui pour voir comment il va disséquer ce cadavre. Quand elle se fait remettre en place parce qu’elle a mal regardé le cadavre, elle baisse la tête, un peu honteuse.
 
- J’ai que la théorie, c’est la première fois que je vois un mort… et je n’ai pas dit couper en deux mais ouvrir en deux !
 
Non mais si en plus lui aussi se met à pas comprendre ce qu’elle dit hein, pourtant elle fait énormément d’effort pour apprendre la langue pour être sûre d’être bien comprise, maintenant à cause de lui elle doute sur le fait de se faire comprendre. Les élèves arrivent les uns après les autres et le scientifique ouvre enfin le corps.
 
- …
 
Emerveillée, Li Mei regarde Cataldo faire, à moitié hilare, se retenant d’éclater de rire à sa façon de faire et aux première loges en plus, vu sa taille, elle ne peut être que tout devant. Elle peut enfin voir comment est l’intérieur du corps humain et si certain étaient déjà en train de vomir ou de défaillir, la jeune chinoise est carrément penchée au-dessus du cadavre pour pouvoir mieux voir. Ayé, fini il n’y a plus d’intestin à l’intérieur ? Elle applaudit Cataldo puis quitte sa place pour aller voir dans le bac, s’accroupissant pour mettre sa main dedans, jouant avec malgré la texture bien visqueuse du truc
 
- C’est… marrant !
 
Elle y plonge les deux mains pour jouer avec comme le ferait une gosse avec un truc crée vachement plus tard et plus connu sous le nom de Playdoh. Bon allez, un peu de sérieux, elle arrête de jouer et prend le plus de contenant possible pour les tendre à ceux qui s’apprêtent à gerber. Pour ceux qui ont déjà vomi, bah tant pis, elle peut plus rien faire pour eux. Quand elle a fini, elle rejoint sa place pour assister au reste du cours, même si elle n’est pas élève mais une squatteuse trop curieuse.

_________________
avatar
Li Mei

Messages : 29
Date d'inscription : 30/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tu veux jouer au docteur? (PV Li Mei)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum